• Ne jamais emmener vos enfants sur un coup de tête

     

    Exemple d'endroits où vous ne devriez jamais emmener vos enfants sur un coup de tête !

     

    Tout parents malins que nous sommes, nous voyons parfois nos perspicaces cerveaux traversés par des idées aussi soudaines que saugrenues. 
    Des élans incontrôlés de bonté, ou de positivisme exagéré nous poussent quelquefois à emmener un, deux, trois, quatre ou plus de nos enfants dans un endroit donné, où immanquablement nous finissons toujours par nous dire : 
      
         « Oh ! Mutain de Mordel de l’Herbe ! Mais qu’est ce qui m’a pris !!! 
                 J’aurais mieux fait de... »
     
      
    Au choix — me casser une jambe 
                   — me faire tatouer Oui-Oui sur le front 
                   — proposer à Belle-Maman de venir vivre chez nous 
                   — adopter Chipeur le Renard 
      
    L’unique but de ce billet est de vous enseigner l’IMRI. 
    J’ai nommé l’Inspiration Magique de Réflexion Intense
      
    À chaque fois que l’idée loufoque d’une sortie - non obligatoire - accompagnée de votre bruyante marmaille vous prendra :   

             Pensez IMRI !!! 

    Respirez lentement et profondément plusieurs fois et posez vous cette unique question : 
      
        « Est ce bien raisonnable ? 
       Ne vais-je pas regretter ma proposition dans quarante-cinq secondes maximum ? »
     
      
    Exemples de situation : 
      

    1. Le bureau de poste : 
      
    Vous avez « juste un petit colis à poster » et Cornichon veut absolument vous accompagner. 
    Vous cédez mollement, presque attendrie que ledit rejeton ne puisse pas lâcher sa mère adorée plus de quinze minutes... et vous soufflez un petit oui à l’intention de votre bambin tout réjoui, lui-même tout étonné que vous ayez accepté sa requête. 
    L‘instant d’après il vous jette un regard de psychopathe sous l’emprise de champignons hallucinogènes et vous savez d’ores et déjà que vous allez amèrement regretter votre décision. 
      
              Vous auriez dû pratiquer l’IMRI !!!  
      
    Le temps de cette profonde inspiration vous auriez entraperçu la scène qui allait suivre : 
    selon la loi de l’emmerdement maximum, la file que vous allez choisir pour poster « juste votre petit colis » fermera devant vous. 
    Vous rejoindrez alors l’autre file, oui celle où le type situé juste devant vous demandera à la guichetière si le timbre d’Ouzbékistan du Sud édition collector numéroté représentant un poney moisi qu’il a commandé la semaine précédente n’est pas arrivé. 
    La préposée, après moultes recherches informatiques, se rendra dans la remise pour achever ses vérifications et glissera sur une enveloppe que Francis de la compta aura malencontreusement laissé traînée. 
    Bingo!!! Fracture ouverte pour Brigitte Duclaquot ! 
    Du sang partout sur les murs : c’est épouvantable et votre mioche n’en perd pas une miette.
    Il faudra attendre l’intervention des pompiers, du SAMU et du service d’hygiène, et durant cet épouvantable laps de temps, votre Chéribibi aura consciencieusement démonté le présentoir de cartes de vœux sous les regards emplis de haine de l’assistance prête à déverser son flot de fureur sur vous d’un instant à l’autre. 
    Vous finirez par abandonner file d’attente, colis et enfant, et partirez en courant vous réfugier dans votre véhicule stationné deux rues plus bas. 

                « Sauvée ! », hurlerez-vous soulagée. 

    Mais le tambourinement à la fenêtre de votre voiture prouvera le contraire : votre fiston vous aura talonnée et rejointe... 

                « Ah ! Si j’avais écouté Reine-Mère et pratiqué l’IMRI : 
                           je serais au chaud devant un DVD de Dany le tigre »
     
      
    Et bien oui : Mais tu n’as rien voulu écouter petite maligne ! 
    Voilà ce qui arrive aux imprudentes. 
      

    2. La banque : 
      
    Vous avez « juste un petit chéquier à récupérer »... 
    Non ! Ne cédez pas !!! L'épisode de la Poste ne vous a pas suffi ? 
      
            IMRI, pensez IMRI !!! Sinon vous allez mouflet mes petits poulets ! 
      
    Vous n’écoutez pas le royal conseil et emmenez deux de vos enfants dans cette formidable et palpitante balade. 
    Ce qui devait arriver arrive : 
    Le banquier motivé veut absolument placer un livret à 0,05% de rendement à Mme Michu, qui se laisse faiblement abuser par le regard bleu glacier du jeune homme. 
    Quinze minutes plus tard, vous constatez avec un profond désespoir que Mme Michu signe a peu près aussi rapidement qu’un paresseux ne saute d’un arbre à un autre. 
    Vos enfants sont déjà en train de démonter un tas de dépliants, en font des avions en papier (qui volent pas mal ma foi) puis entreprennent de grimper sur le banque d'accueil, manquant de renverser Mme Michu, dont la main dérape sur les documents : tous les documents sont à recommencer... 
      
            Enfer et damnation !!!! 
      
    Les 25 clients présents dans les 10 m2 de l’agence vous assassinent du regard. 
    Vous laissez tomber le chéquier, cela attendra bien le mois prochain, et de toutes façons votre compte est vide, prenez vos jambes à votre cou et tentez de semer votre progéniture... 

             Hélas ! Trois fois hélas !!! 

    Ils vous rattrapent en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire grâce à leurs trottinettes Spiderman ! 
      
             « Ah ! Si j’avais pratiqué l’IMRI... Si j’avais écouté Reine-Mère... » 
      
    Oui et bien maintenant c’est trop tard mon petit chat, assume et rentre chez toi en baissant la tête. 

      
    3. Chez le coiffeur : 
      
    Chouchounet ne voit plus le bout de son nez tant ses cheveux sont longs... 
    Tout comme Chouchounette et Chouchounou. 
    Un instinct pervers vous lance une idée folle : celle d’emmener en une seule fois vos trois bichons se faire toiletter... 
      
             IMRI ! Ma chère ! IMRI !!! 

    Sinon tu vas le regretter dans moins de dix minutes. 
    Tu ne m’écoutes pas ? Tant pis pour toi ! Fonce au casse-pipe ! 
      
    Une heure plus tard c’est toi qui n’en auras plus, de cheveux, tu te les seras arrachés un à un de désespoir !!! 
    Pendant que l’adorable coiffeuse s’occupera de ton aîné, ton cadet fera trempette dans le bac à shampoing et ta benjamine, qui n’aura jamais voulu patienter dans la poussette, déchirera soigneusement tous les Points de Vue Images du Monde de “l’espace détente“. 
    Tu repartiras sous les huées de la foule en délire, sera bannie du salon car cadet aura fait tourner la coloration Bleu Argent de Mme Michu, et te trouveras bien penaude ! 
      
    C’est qui qu’avait raison ? C’est Reine-Mère !!! 
    T’avais qu’à pratiquer l’IMRI !! 

    Tes petits poumons atrophiés par le stress se seraient alors emplis du bon oxygène nécessaire à ton cerveau pour réaliser que ce n’était pas du tout une bonne initiative
      

    4. Au cinéma. 
      
    Vous êtes seule avec vos bambins durant tout un week end. 
    Riri, Fifi et Loulou ont déjà démonté leurs chambres, retourné le salon et dévasté le séjour. 
    Il pleut comme vache qui pète (selon ma fille c’est lorsqu’il y a de l’orage) et vous ne savez pas quoi faire pour les occuper. 
    Vous estimez que votre dernier est un peu trop petit pour aller au cinéma (il ne tient pas plus de cinq minutes sur le canapé même devant Pierre Lapin) mais dans un élan de pure folie, vous lancez sans réfléchir : 
      
                « Et si on allait au cinéma ? » 
      
    Évidemment vous faites sensation, croulez sous les hourras et les bisous poisseux. 
    Vous n’êtes pas peu fière de votre initiative malgré l’affreux doute qui vous tord aussitôt les entrailles... 
    Et si... ça se passait... moyennement... 
      
    Ma pauvre amie....  
    Si tu avais pratiqué deux ou trois Inspiration Magique de Réflexion Intense, tu aurais barré en moins de deux cette idée absurde de ta Good Mother To Do List
      
    Jamais seule avec trois enfants de 7 ans, 5 ans et deux ans et demi au cinéma !!!! 
    C’est un axiome de base !!! Jamais, petite inconsciente !!! 

    Déjà, tu ignores peut être que l’accès aux salles obscures est interdit au moins de trois ans, et ensuite voilà ce qui t’attend : 
    — Des pipis en veux tu en voilà... 
    — Des popcorns renversés sur Mme Michu assise juste devant vous (OMG!
    — Des commentaires chuchotés en hurlant 
                     « Dis Moman, pourquoi elle est moche la dame ? » 
    — Des repipis, évidemment jamais synchros avec du gros dilemme dedans : 
    Qui je laisse dans la salle tout seul ? Est ce que j’emmène tout le monde aux waters ?  
    — Du gros regard qui en dit long de l’ensemble de la salle, etc... 
      
    T’en veux encore ? Pas bonne idée du tout... 

    Tu ressortiras de cette expérience épuisée, déprimée, désespérée... 
    En conclusion : 
    Une sortie au cinéma avec des gnomes en nombre ne S’IMPROVISE PAS !!! 
      
                 IMRI !!! Ma belle, IMRI !!!  
      
    Cela t’aurait évité de passer une après midi pourrie dont vous tous ressortirez énervés : oui, Mme Michu aussi... 
      

    5. La galerie commerciale. 
      
    Oh ! la ! la ! Dans quoi vous vous aventurez... 
    J’ai bien l’impression que vous cherchez délibérément les problèmes !!! 
    Réfléchissez bien avant de partir à l’assaut de cet antre de tentations, aux conséquences qui vont découler de cet acte irréfléchi !! 
      
    Afin de ne pas à avoir à ratatiner vos petits chérubins en public, vous allez devoir céder à leurs pires caprices : 
    — Un énième serre tête Hello Kitty chez Claire’s 
    — Un dernier tour dans ce manège aux véhicules immondes 
    — Un gâteau, un paquet de bonbons, une tronçonneuse ? Que sais-je !? 
      
    Tout sera bon pour vous faire tourner en bourrique ! 
    Les tentations seront trop nombreuses pour vos ouistitis : bref, catastrophe assurée, foi de Reine-Mère... 
      
    Au passage, et tant que vous êtes là, munissez vous de ce qu’il faut pour oublier votre épouvantable après-midi une fois rentrée chez vous : 
    Champagne, Red bull, vin rouge, blanc ou rosé, ou encore caramels, bonbons et autres douceurs si vous n’avez pas ce vice... 
    Vous aurez bien besoin de lots de consolation... 
      
              Une fois encore : IMRI ! 

    Ma bichette : si tu avais pensé IMRI, tu ne te serais jamais embringuée dans cette aventure pourrie ! 

      
    6. Le rendez-vous médical : 
      
    Vous vous sentez pousser des ailes et déclarez à Papa Schultz : 

            « Non t’inquiète je l’emmène avec moi chez le généraliste ! » 

    (fonctionne aussi avec le laboratoire, le dentiste, le dermato...) 

    Après tout Bibou a quatre ans : il est quasi adulte et heureux d’être traité comme un grand. 
    Oui, il se tiendra bien, dira bonjour au docteur et sera bien sage, c’est promis ! 
      
    À peine arrivés dans la salle d’attente, vous mesurez que la tâche sera bien plus ardue qu’elle n’en avait l’air. 
    Il y a au bas mot 50 personnes devant vous, et qui plus est, Mme Michu la bien pensante est placée juste avant vous dans l’ordre des rendez-vous. 
      
    Bibou commence à tourner les pages d’un Journal de Mickey de 1983 à toute vitesse. 
    Vous êtes soulagée : tant qu’il fait ça, il ne fait pas de bêtises ! 
    Vous surprenez le regard de Mme Michu : ses yeux tentent vraisemblablement de quitter leurs orbites (et c’est assez dégoûtant d’ailleurs). 
    Vous dirigez alors votre champ de vision vers votre petit chou : il est présentement en train de se fourrer des morceaux de journaux dans le nez. 
    Vous ne tentez même pas de lui demander le pourquoi de la chose, vous avez bien trop peur de l’absurdité de sa réponse, et tentez de faire diversion. 
      
              « Pfiou !!! Il faut chaud hein ! » 
      
    Diantre !!!! Vous avez osé briser le sacro-saint silence glauque qui s’était installé, et la foule se ligue déjà mentalement pour vous anéantir... 
    La prochaine heure va être longue... très longue... 

    Bibou se met ensuite à donner des coups de talon dans l’assise de sa chaise : 
    c’est rigolo la chaise avance, ça fait du bruit... Hu ! Hu ! Hu !  Ce qu’on rigole... 

    Vous voyez les jointures des doigts de Mme Michu blanchir : elle s’apprête à étrangler Bibou. 
    Vous prenez votre fiston sur vos genoux et lui proposez de jouer avec votre smartphone. Il saute de joie et demande bien fort : 
      
             « On peut mettre le jeu qui fait des prouts ?!!!! »  
      
    Vous lui expliquez en chuchotant que l’application méga coussin péteur est effectivement très tordante, mais qu’il est préférable de choisir, pour le moment, un jeu silencieux. 
      
              « Je veux les prouts !!!!!!! Je veux les prouts !!!!! » 
      
    Épouvantablement gênée, vous ne savez plus où vous mettre et pensez un moment à fuir : 
    ce serait vraiment trop bête, Mme Michu vient d’entrer, vous serez la suivante. 

    Dans la salle de soin, Bibou aura le temps, durant votre courte consultation : 
    de crayonner discrètement sur un mur, 
    de mordre la mousse de l’assise de son siège, 
    tout cela accompagné de la bande sonore suivante et ô combien sympathique : 

             « Dis Moman en rentrant je pourrais jouer aux prouts?!! X50 » 
      
    Là encore ma chère amie, si tu avais pratiqué l’Inspiration Magique de Respiration Intense, nous n’en serions jamais arrivé là. 

    L’oxygénation de tes neurones t’aurait permis de voir la réalité en face : 

           Tout déplacement avec un ou plusieurs enfants en bas âge doit être mûrement réfléchi !!! 
      
    Bon. Maintenant il ne te reste plus qu’à te trouver : un nouveau médecin, cinéma, coiffeur, banquier, bureau de poste etc... 
      
           Alors, qui écoutera Reine-Mère la prochaine fois ? 
      


    À bon entendeur... Royalement vôtre ! 
      
      
      
     Crédits photos Adrienne Hedger

    « The Terrible Two GifsLa Sortie Scolaire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :