• Façon Actor Studio...

    Façon Actor Studio...

    Salut Jeannot. Ça roule ? 
    J’espère que vous êtes en forme toi et ton petit pote Georges C. car je m'excuse par avance 
    mais je viens vous annoncer que vous avez pas mal de souci à vous faire... 
    Très sérieusement les gars... 
    Vous préviendrez également Jude, Ashton, Brad, Bradley, Leonardo et toute votre petite clique... 
    Ah vous tremblez ? Et bien il y a de quoi, j’ai une très mauvaise nouvelle pour vos matricules... 
      
    Et ouais les minots... Mon fils est dans la place ! 
    Bougez, circulez, vaquez à d’autres occupations, 
    le meilleur acteur que la terre ait porté est prêt a prendre votre relève sur le tapis rouge. 
      
    J’imagine qu’il n’est pas le seul, et que vous êtes chaque jour sidérés, bande de Parents Imparfaits
    par le jeu d’acteur absolument bluffant de vos tendres rejetons, fille ou garçon, cela va de soit... 
      
    Et maintenant Mesdames et Messieurs, Ladies and Gentlemen
    on foule le tapis, les lumières s'éteignent, la bobine tourne... 
    Florilège façon Actor Studio... Vous êtes prêts mes petits chats ? 
    5, 4, 3, 2, 1 .... Silence !!! On tourne !!!! 
      
    L’ENNUI : 
    — Maman... Je sais pas quoi faire... Sans blague... Bon ok, on a fait du vélo, de la pate à sel, du foot et lu des livres non stop... Mais je m’ennuie trop depuis trente secondes... Je crois que je vais mourir... 
      
    L’INTÉRÊT : 
    — Tiens ?! Ce serait pas une boite de Kinder Surprise qui dépasse de ton sac de courses ? Enfin je dis ça, je dis rien, hein... Note bien... 
      
    LA DISTRACTION : 
    — Hum... Tu disais ? M’habiller ? Me brosser les dents ? Venir manger ? Je te promets j’ai pas entendu... Tu l’as répété cent fois ? Non, rien entendu... Quoi ! Quoi ! Quoi ! T’as prononcé le mot chocolat non ? Ça sent le chocolat ! Si je t’ai entendu murmurer !!! 
      
    LE DÉGOUT : 
    — Je te jure que si tu me forces à manger ce brocoli, je vais vomir partout. Et en jets. Puissants les jets. Façon geyser. Mais violents les geysers. 
      
    LA JOIE : 
    — Sans rire ? Je peux aller dormir chez Tom-Fernand ? Je peux aller dormir chez Tom-Fernand ! Youhouhou !!!! Je peux aller dormir chez Tomeuh-Fernand-euh !!!! 
      
    L’EXTASE : 
    — Waouh !!!!! Incroyable !!!! Vous m’avez vraiment acheté le sabre laser de Dark Vador pour mon anniversaire ? Avec ses 5 variations lumineuses LED et les bruitages sonores si réalistes –comme dans la pub- !!!! Je suis l’homme le plus heureux de tous les Univers du Monde !!! Je crois que je vais m’évanouir et être transportés par une horde de poneys pailletés ! 
      
    L’ÉTONNEMENT : 
    — Comment ? Tu es sûre que ce paquet de shokobons n’était pas vide ? Ah... certaine ? Ça m’étonne ce que tu me dis là... Je dirais même plus : tu m’inquiètes Maman... Ton dernier rendez-vous chez l’ophtalmo ? Ah... la semaine dernière... Aïe... Et bien Alzheimer à tous les coups... Non, je n’ai pas de chocolat sur le menton, du cambouis je pense... 
      
    LA SURPRISE : 
    — Quoi !!!! Ma chambre n’est pas rangée ?!!! Mais je t’assure que lorsque je l’ai quittée elle était nickel !!! Je n’en reviens pas, je suis scandalisé !! 
      
    LA TRISTESSE : 
    — Snif... C’est juste que ce Légo Star Wars il me plaisait vraiment vraiment beaucoup... Non mais je comprends bien qu’on peut pas tout avoir... C’est la vie, comme on dit... Snif, snif... Mais quelquefois la vie est terriblement difficile... Snif... 
      
    LA PEUR : 
    — Je te jure que j’ai entendu un truc dans mon placard : une bête !!! Une chauve-souris géante, j’en suis sûr !!! 
      
    LA TERREUR : 
    — Ou pire, un zombie !!!! Ou un Poney-Troll ectoplasmique !!!! On va tous mourir !!! 
      
    LA COLÈRE : 
    — Comment ?!!! C’était Papa qui s’était caché ?!!! Non mais vous êtes pas un peu malades ?!!
      
    LA RAGE : 
    — Quand je serais grand, je vous ferais la même chose, sauf que j’aurais une tronçonneuse !!! 
      
    L’APPRÉHENSION : 
    — Nous mais c’était une blague, hein, mes histoires de tronçonneuse... Vous ne comptez pas réellement appeler la police ? 
      
    LE CHAGRIN : 
    — Mais je veux mon Doudou !!! Bouhouhou !!!! 
      
    LE DÉSESPOIR : 
    — Nous ne retrouverons jamais Doudou, qui était sur mon lit il y a peine quatre minutes... Adieu, ô monde cruel, je vais me laisser dépérir... (Il reste des pates ?) 
      
    L’ADMIRATION : 
    — Comment !!! Tu l’as retrouvé ? Doudou !!!! Dans le bac à légumes ? Ah oui c’est vrai, je sais pas pourquoi je l’avais mis là... Tu es la meilleure maman (meilleur papa) du monde, c’est hallu-attendez la suite-cinant comme tu déchires !!!! 
      
    LA SÉRÉNITÉ : 
    — On est bien là tous les deux (les trois, les quatre...), non ? 
      
      
    Alors Hollywood, on tremblote du menton, 
    on frétille de la paupière, 
    on flippe sévère, non ? 
    Allez filez, c’est dans la boite ! Rendez-vous à Cannes l'année prochaine ! 
      

    « Ma Vie, Mon Ex et Autres Calamités de Marie VareilleYoupi Matin ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :