• De l'art de gérer la chicane.

    De l'art de gérer la chicane.

    Je chicane

    Tu chicanes

    Il chicane

    Nous chahutons violemment

    Vous vous tabassez

    Ils se foutent sur la gueule

     

    Reine-Mère s’excuse par avance, mais quelquefois il est bon d’appeler un chat un chat,

    un bâtonnet de colin Igloo un poisson,

    et un candidat de télé-réalité un mollusque. (je demande platement pardon aux mollusques)

     

    Le sujet du jour est d’actualité constante au Sixinthecity Mansion : les pensionnaires s’adorent, mais les pensionnaires sont frères et sœurs...

    Quatre enfants constitue une presque meute, et qui dit meute, dit chef de meute :

    les problèmes commencent là... la place est chère et remise en question à chaque minute.

     

    Je sors l'ouvrage "Parents" de Maurice Duconnoird de la bibliothèque :

    il m’a été absolument inutile et m’a même rendu hystérique lorsque je me suis plongée dans le chapitre Terrible Two "

    mais sais t’on jamais, on n’est pas à l’abri d’un bon coup : si ça se trouve ce bon vieux Maurice s'est lancé dans le chapitre "conflits fraternels" un jour d’inspiration.

     

    Allons-y sans échauffement, soyons fou, suivons Maurice Duconnoird...

     

    « Les disputes entre frères et sœurs sont inévitables et parfois explosives... »

    Ah ! Laissez moi pousser un gros soupir de soulagement : mes enfants ne sont apparemment pas les seuls à utiliser des explosifs ! Merci Maurice.

     

    « ...les disputes sont tout à fait normales, et jouent un rôle important dans le développement des habilités sociales de vos enfants."

    Formidable !! Si j’en crois Maurice, Pretty-Poulette et Numérobis seront tous deux, à l'aise, Docteur es Sciences Humaines !!

     

    « Les conflits permettent la construction de l’enfant : apprendre à faire de compromis, résoudre des problèmes et développer le sens de l’empathie... »

    Me voilà rassurée... Si les conflits "construisent"... mes pensionnaires seront à la tête de Bouygues immobilier, au pire, architectes, parce qu’ils se posent là en maîtres, les gueux !

    Quant aux compromis, je pense qu’il y a un souci d’orthographe, parce qu’ils s’en promettent, je vous l’assure, pas de “com“, mais à un m près...

     

    « Bien que les disputes soient normales, elles sont souvent source de stress et de frustration pour les parents »

    Mais pas du tout... Je ne suis pas stressée!

    comment ça "elle est où la revue que j’avais sur les genoux ?"

    Mais ça n’a rien à voir, j’adore faire des confettis home made, ça me détend.

     

    « Voici les clés pour désamorcer un dispute »

    Alléluia, Revoilà Maurice avec ses solutions bénies...

    Le Huggy les Bons tuyaux des parents foireux.

     

    « 1. Demeurez calme : il est important que vous n’entriez pas dans la partie en criant et vous énervant.

    Votre rôle est d’écouter, et si nécessaire, de séparer vos enfants afin qu’ils retrouvent leurs esprits, et dialoguent. »

    Déjà Maurice, tu serais gentil de ne pas juger...

    Je reste calme, si je veux, et puis de toutes façons je suis TOUJOURS calme !!!

    c’est juste que ma façon de m’exprimer se modifie légèrement et que le niveau sonore de ma voix tend subtilement vers les aigus de manière mélodieuse.

    Les séparer, je veux bien, mais désarmer Numérobis et Dragibus est plus facile à dire qu’à faire :

    avez vous déjà essayé d’intercepter une tronçonneuse en état de fonctionnement ?

     

    « 2. Ne jouez pas l’arbitre : ne tentez pas de trouver le coupable.

    Les enfants doivent apprendre à résoudre seuls leurs conflits, l’intervention d’un adulte ne fait souvent qu’envenimer les choses »

    Ok. Ok. Ok. Alors Maurice, tu vas vite me donner tes coordonnée et me signer une décharge...

    Parce que si je comprends bien lorsque Dragibus poursuit Pretty-Poulette avec un tisonnier je laisse faire : je lâche l’affaire !

    — Houhou !!! Les enfants !!! Je vous laisse régler ça, hein ? Je suis dans la voiture... Je laisse tourner le moteur et on va aux urgences dès que vous êtes prêts, mes petits choux !

     

    « 3. Faites un retour sur la querelle : lorsque la foudre est dissipée, prenez le temps de revenir sur les événements. Encouragez les à dialoguer. »

    Pas mal le dialogue : on n’y avait pas pensé, Maurice !

    Tu crois que Papa Schultz et Reine-Mère t'ont attendu pour avoir cette idée lumineuse, sans blague !!!

    Tu réfléchis deux secondes avant d’écrire tes guides ?

     

    « 4. Établissez des règles : les enfants doivent être conscients des règlements de la maison, et comprendre à quoi ils auront à faire face s’ils transgressent les règles »

    Ah... d’accord : je vais faire un tableau que j’accrocherais sur mon frigo :

    Une claque : deux cartes Pokémon confisquées.

    Deux claques : Six cartes Pokémon et privé de télé deux jours.

    Un croche-pied : privé de télé une semaine.

    Là où je me pose des questions, c’est concernant le coup de boule rotatif ? Des suggestions ?

     

    « 5. Évacuez le motif du conflit : ils se battent au sujet d’un bol bleu : retirez-le ! Un jouet ? Idem ! »

    Alors là je t’arrête, Maurice...

    Ca ne te dérage pas si je t’appelle Maurice ? En même temps ça fait déjà deux articles que je le fais...

    On va avoir un petit souci... Au Sixinthecity Mansion, le motif de discorde le plus fréquent (au bas mot 89 fois par jour) c’est LA place.

    THE PLACE TO BE.

    J’ai nommé : le coussin à l’angle droit du canapé.

    Je ne sais pas ce qui se passe avec cet endroit stratégique, mais je t’assure qu’il constitue un enjeu de taille.

    Combien de fois ai-je vu Numérobis se trémousser tellement il se retenait d’aller aux toilettes pour ne pas risquer le rapt ?

    Combien de fois ai-je vu Dragibus molester sa sœur pour qu’elle déguerpisse de là ?

    Combien de fois ai-je admiré les ruses de Pretty, prétextant à ses frères que j’avais proposé des bonbons afin qu’ils libèrent l’endroit.

    Alors je vais te le demander simplement Maurice : 

    Qu’est ce que fait Reine-Mère ? Elle vire le canapé ?!!!

    Sincèrement Momo, tu permets que je t’appelle Momo, t’es pas sérieux là ?!

     

    « 6. Ne les comparez pas : soulignez plutôt les forces de chacun »

    Ah d’accord ! Pas mal !!! C’est très malin ça !!!

    Pretty tu es bigrement sournoise ma chérie !

    Numérobis : quelle force de Titan tu as !!! Quelle précision dans les lancers ! 

    Dragibus : cette gestion et maîtrise du griffage, un bonheur pour les connaisseurs !!

     

    « 7. Soulignez les moments de bonne entente »

    Bonne idée, là Maurice... non vraiment... rien à redire pour une fois !

    Je ne manquerais pas de leur rappeler ce jour d’avril 95...

    Nous avions passé une après midi exquise, le calme nous entourait de son confort ouaté....

    PURÉE !!!! MUTIN DE MORDEL DE L’HERBE !!! Mais c’est qu’ils n’étaient pas nés les gredins !!!!

     

    « 8. Prêchez l’exemple : montrez à vos enfants qu’il est possible de régler vos anicroches sans avoir recours aux cris et à la violence »

    Non, mais c’est quoi ça ? Pour qui tu te prends Maurice ?

    De quoi je me mêle. Qui t’a demandé de venir me dire comment je dois me comporter ???

    Tu vas la sentir passer l’anicroche, mon petit lapin !

    Et de toutes façons, Reine-Mère ne se dispute jamais, car elle a toujours raison :

    elle fait juste rentrer dans le droit chemin ceux qui ont la malchance de se fourvoyer dans un avis différent du sien !

     

    Allez les Pensionnaires !!! Tous sur Maurice !!!!

     

    De l'art de gérer la chicane.

     

    N'hésite pas à suivre Reine-Mère sur FB,

    ça lui fera bigrement plaisir, et on gardera Maurice bâillonné.  

     

    Les textes sont la propriété de l'auteur.

    Aucune utilisation n'est permise sans son autorisation.

    Tous les textes sont déposés sur CopyrightDepot.com

     

    « Les Lois de l'EMMI Le Dictionnaire des Expressions Maternelles »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Mars 2014 à 14:23

    Chez nous c'est réglé : l'homme a dès le début mis main basse sur l'angle du canapé, sans discussion possible ...

    2
    Vendredi 28 Mars 2014 à 14:39
    MumChérie

    En fait il  te faudrait 4 angles droits pour ton canapé, c'est tout. Maurice ne doit pas être aussi fort en géométrie qu'en éducation, sinon il l'aurait lui-même conseillé dans son précieux ouvrage, forcément !

    3
    Vendredi 28 Mars 2014 à 14:50
    Aloès

    Comment ne pas se bidonner en lisant cet article ! Et ce qui le rend d'autant plus drôle c'est de visualiser les scènes. Parce que oui, bien sûr, la tronçonneuse en moins on vit la même chose à la maison. Nous aussi il y a une place préférée sur le canapé. Sacré Maurice, il date de quelle année son manuel, juste pour savoir ? C'est de quel siècle déjà le terme "anicroches" ?!

    4
    Vendredi 28 Mars 2014 à 14:52

    Mince c'est ça !!! le manuel de Maurice date de 1837 !!!! ;-)

    5
    la carne
    Vendredi 28 Mars 2014 à 15:17
    la carne

    je suis désolée... je compatis, mais j'ai ri! ce rire là: he

    6
    Vendredi 28 Mars 2014 à 20:28

    L'angle du canapé ici c'est pour moi mais elles se battent pour savoir de quel coté chacune va se mettre pour être le plus près possible de moi.

    7
    Vendredi 28 Mars 2014 à 22:48

    le nombre de problème de canapé, j'hallucine !!! 

    Il ne nous reste plus qu'à mettre quelques chaises, ou un bon vieux banc, et là terminé les problèmes !

    8
    Marmotte
    Samedi 29 Mars 2014 à 00:33
    Le syndrôme du canapé ;) la c'est grave doc' mdrrrrr !!! merci pour ce méga fou rire !!! :D
    9
    Samedi 29 Mars 2014 à 07:03
    Conboudu
    Comme je t'aime et j'adore te lire
    MERCIIIII
    10
    Samedi 29 Mars 2014 à 13:42

    merci conboudu c'est adorable !!! reviens quand tu veux !

    11
    Vendredi 4 Avril 2014 à 11:13

    Ici c'est pour le fauteuil que ça se bat... et ça a beau être des filles, l'autre jour elles se fracassaient par terre pour LA place !

    MERCI pour ces articles ! Ce petit bonheur quotidien de te lire me donne du baume au cœur avant d'aller chercher la tribu pour le déjeuner :-)

     

    12
    Sandra
    Dimanche 13 Avril 2014 à 16:13

    J'aime particulièrement le 7) souligner les moments de bonne entente!!! mes monstres se sont demandés pourquoi je pouffais de rire!

    Mais je compatis car je le vis tous les jours....c'est pourquoi je me suis arrêté à 3 monstres en abandonnant tout espoir de pondre une fille.

    13
    Lundi 14 Avril 2014 à 11:19

    merci Sandra pour tes commentaires bien sympa !! :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    wonderwoman
    Vendredi 7 Novembre 2014 à 17:16

    Maurice Duconnard, tout est dit ( désolée mais c'est tellement évident) 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :