• Kamoulox ou l'anatomie pour les nuls

     

    Réveil en fanfare au Sixinthecity Mansion.

    La grosse caisse, les tubas, un clairon et même quelques majorettes.

    Je vous ai déjà parlé d’un rappel de produit, il s’agit ici d’un sujet concourant dans la même catégorie, à ceci près que c’est à Reine-Mère que les pensionnaires vinrent poser réclamation.

     

    Les yeux à peine ouverts, j’entendis une clameur monter du fond du couloir.

     

    Ma première tendre pensée fut pour pour Micro-Poulette :

    Mutin de Mordel de l’Herbe ! Nom d’un Ch’ti à l’Académie Française d’Ibiza! Pourvu qu’ils ne me la réveillent pas !!

     

    J’avoue, même sans torture, c’est sombrement égoïste mais si je peux gratter un quart d’heure en n’en ayant que trois sous la main, je suis preneuse. Petite joueuse. Je sais.

     

    Mais la rumeur enflait, l’intensité sonore grimpait, l’animation atteignit son paroxysme :

    j’aurais pu m’inquiéter... ce fut ma curiosité qui fut piquée. 

     

    — Que vous arrive t’il, pensionnaires adorés ? Que me valent ces brames de cerfs écorchés, ces mugissements de bêtes éviscérées et autres caquètements insupportablement matinaux. Je constate que vous êtes sacrément en forme !  Généralement vous vous excitez trente minutes plus tard. Préparez vos arguments : Reine-Mère est déjà en pétard. 7h13, beau score au demeurant.

     

    — C’est Dragibus : l’est tout cassé, se lamenta Numérobis.

    — Je t’assure Maman, ça sent le sapin : Dragibus est tout de traviole, va chercher la caisse à outil, le démonte pneu et l’appareil à raclette, renchérit Pretty-Poulette.

    Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé ! s’exclama l’intéressé.

    — Waw, tout doux Dragibus, le disque est rayé ? Que t’arrive t’il ? Pratique deux ou trois ampliations pulmonaires et reprends calmement...

    Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé !

     

    Je pense un instant utiliser mon super DragibusTraductor2014, dont je vous reparlerai très prochainement, mais je l’ai déposé l’avant-veille pour le contrôle des 200 000 mots. Ballot, n’est ce pas ?

     

    — Je t’assure Maman : soit il est malfoutu, soit il est endommagé ! reprit mon ainée.

    — Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé ! Monpélétoukassé !

     

    Je comprends alors que mon Dragibus, après seulement 33 mois d’usage, a littéralement bugué.

    Le Circuit a dû griller, la faute à Pierre Lapin ou ce satané Sam le Pompier...

    A moins de tenter de le rebooter comme une vieille Freebox, je ne vois pas d’autres solutions.

    Me voyant approcher la main de sa nuque, Numérobis comprend :

    — Non Maman ! C’est son pied : il est tout cassé !!!

     

    Ah !!!!!! C’était donc cela !!!

    Monpélétoukassé, je rends visite à la Mère Michel, je saute trois cases et danse la carioca :

    Dragibus joue sans le savoir au Kamoulox !!! 

    NDLR : il fallait comprendre « mon pied est tout cassé »

    Mon doux regard de mère supérieure stressée descend jusqu’aux petons de Dragibus.

     

    De ses petits doigts boudinés il m’indique sa frêle cheville.

    Les enfants sont formidables.

    Le matin, comme ça au réveil, mon fils s’inquiète d’apercevoir une bosse à la jonction de son pied et de son tibia.

    Non mais sans blague ! Le matin, demandez-moi « thé ou café ? », « tartine ou toast ? », « Laurel ou Hardy ?» ou encore, à l’extrême limite « Nutella or not Nutella ?»

    Des considérations de chevilles, Mutin de Mordel de l’Herbe !!! Les chevilles !!!!

     

    Je m’assoies pour vérifier qu’il n’y a pas de réel souci (je suis une mère, bon sang ! pour qui me prenez-vous ?) et soucieuse de rassurer mon adorable progéniture, indique à mon bichon qu’il a exactement la même chose à l’autre pied.

     

    Zéro. Pointé, même .

    Niveau apaisement, moins dix, au minimum.

    Les yeux de Dragibus sortent de leurs orbites.

    Numérobis sautille en poussant des cris d'orfraies.

    Pretty-Poulette trépigne en hululant.

     

    — Non ! Non ! Les petits gars ! Pas de problème ! No Problemo ! No soucy !

     

    Je prends Numérobis en exemple (mauvais à postériori)

    — Regardez : Numérobis aussi à les mêmes bosses !

    — Ahhhhh !!!! Moi aussi j’ai les pieds tout cassés !

    — Mais non ! Regardez, c’est normal : moi aussi !

     

    Je tends nonchalamment une jambe aussi ferme que fuselée :

    — Ahhhhh !!!!! Maman aussi à les pieds tout cassés !!!!

    — Mais... normalement les mamans ça n’a pas de poil aux jambes ?

     

    J’admire sincèrement leur faculté de passer du coq à l’âne bâté.

    Je devins instantanément l’objet de leur attention folliculaire.

    Subitement plus aucun problème de malléole interne.

     

    Toute ma bonne volonté, comme ma célèbre charité maternelle, se dissipe aussitôt :

    — Hummmm... Mais oui c’est vrai ! Vous avez tous les pieds cassés. Vos jambes sont se briser d’une minute à l’autre.

     

    Na !

     

    Non mais c’est qui le patron ?

    Bon c’est pas tout ça mais nouvelle question du matin : "Chardonnay ou Mojitos ?"

     

    Kamoulox ou l'anatomie pour les nuls


    11 commentaires
  • Association de Malfaiteurs

    Avoir mis de côté toutes les affaires de ski.

    Propres, pliées, prêtes à ranger en somme.

     

    Entendre rire, glousser, piaffer, pouffer au premier étage du Sixinthecity Mansion.

    Réaliser que les rires semblent être volontairement étouffés...

    Tressaillir.

     

    Monter les marches sur la pointe des pieds, retenir son souffle et tenter de se fondre dans le décor telle Nabilla au salon de la gogo danseuse.

    Pousser la porte laissée entrebâillée.

    Jeter un œil dans la pièce, un second, les remettre en place rapidement avant que les bras ne tombent devant le spectacle trucculent offert gracieusement par deux de pensionnaires.

    Ouvrir la bouche, la fermer.

    La rouvrir, la refermer : se muer en carpe au summum de l’oxygénation.

     

    Rugir. Beugler. Vrombir. Brailler.

     

    Mémoriser au passage le succulent tableau pour les vieux jours.

    Numérobis. Dragibus. Unis Dans le meilleur, et dans le pire.

    Portant masques. Arborant écharpes. Affichant cagoules.

    Gantés de moufles, le tout en boxer - s’il vous plait - on a la classe ou on ne l’a pas.

     

    Reine-Mère :

    SCROGNEUGNEU de SCROGNEUGNEU !!!

    Nom d’une Moon Boots, qu’est ce que vous avez fichu !

     

    Dragibus :

    Z’ai rien fait !

     

    Numérobis :

    On est tombés sur les habits, on s’est relevés : ils s’étaient mis sur nous !

     

    Dragibus :

    Tout seul ! Rien fait !

     

    Tanguer entre rire et colère.

    Vaciller entre pulsions sadiques et fierté (quelle répartie tout de même !)

    Hésiter entre punitions et félicitations (ce choix des couleurs, cette harmonie dans l’association, même l’abbé Pierre dans la mauvaise période n’aurait pas osé)

     

    Condamner les deux pensionnaires au rangement à perpétuité.

    Camoufler son sourire en refermant la porte, et entendre chuchoter :

    — On za bien rigolé hein, Numérobis !

    — Chut !!!! Sinon elle va comprendre que c’est nous !

    Se projeter mentalement dans quelques années : défaillir.

     


    votre commentaire
  • Mampower episode 2

     

    Aujourd’hui chez Mam Power, l’agence qui valorise ta mère, nous recueillons, tel un oisillon tombé du nid, Solange.
    1m60 de tristesse et d’accablement, d’épaules rentrées et de genoux en dedans.
     
    Entrez Solange, je vous en prie...
    Asseyez vous sur cette chaise fort peu confortable et détendez-vous autant que faire se peut.
    Je vous apporte de suite une deuxième boite de mouchoirs et vous laisse feuilleter un Voici de 1967 pour patienter.
     
    Francis ? Tu peux apporter un petit café à Solange ?
    Non pas un déca, mon petit chat ! Tu n’as pas vu ses cernes ou bien ?!
    Amène plutôt un thermos de Ristretto force 10, je crois que nous allons tous en avoir besoin aujourd’hui.
     
    Expliquez-moi succinctement ce qui vous a amenée, en chaussons isotoner, je tiens à le préciser, à l’agence Mam Power ?
    Je note que vous êtes l’heureuse maman de Bernard-Wilfried et Bianca-Mireille, adorables jumeaux de 3 ans.
    Mais si, mais si... je vous certifie que lorsque nous aurons découvert quelle voie vous convient, chère Solange, vous les trouverez à nouveau charmants, ces petits anges... juste un peu maléfiques par moments, comme tous les enfants de cet âge, plus vraiment dans le Terrible Two, pas encore dans le Fucking Four, mais bel et bien dans le WTF Three...
     
    Vous occupez un poste de secrétaire dans une entreprise de taxidermie et ne vous y sentez pas vraiment épanouie.
    L’ambiance y telle que Francine, votre collègue, a tenté de se défenestrer du rez de chaussée.
     
    Vous précisez que la nécessité de vous prendre en main vous est apparue subitement hier soir.
    En effet, après une journée de travail particulièrement pénible, durant laquelle Georges Duconnoird, votre patron, a passé ses nerfs sur votre petite personne, pour la simple et mauvaise raison qu’il avait lamentablement raté la naturalisation d’une famille de sangliers, vous avez appris que Bernard-Wilfried avait mordu sa maitresse et que Bianca-Mireille venait de ligoter au chatterton le mari de la nourrice.
     
    Après avoir gravi les cinq étages sans ascenseur pour gagner votre appartement, tout en portant votre sac à main, deux cartables, et vos deux enfants récalcitrants, vous avez été accueillie par Jean-Reynald, votre mari, lequel vous a demandé ce qu’il y avait au menu avant même de vous dire bonsoir.
    A cet instant, trouver votre raison d'être est devenu une évidence...
     
    Vous précisez, mais avions bien saisi à votre tête l'étendue des dégâts, que vous vous sentez épuisée, fatiguée à tel point que vous en avez oublié de mettre vos chaussures pour sortir de chez vous pour la troisième fois cette semaine.
     
    Vous êtes tellement déprimée ces temps-ci que vous avez ressorti du grenier le carton contenant vos vieilles VHS de « La petite maison dans la prairie » et quoi ???? vous pleurez régulièrement en entendant le générique de « Dany le Tigre » ?!!!
     
    Solange, ma petite caille, vous avez poussé la bonne porte et je pense qu’il était plus que temps de venir...
    Francis et Reine-Mère vont tout mettre en œuvre pour que vous sous sentiez épanouie et que vous retrouviez le sourire !!!
     

    Francis !!! Amène à Solange la carte postale de Brigitte !
    Savez-vous que notre premier cobaye s’occupe désormais de la cousine de Beyoncé et nage dans le bonheur !
    Vraiment Solange, Mam Power s’occupe de tout !
     
    Reprenons vos qualifications et désirs point par point :
    — Vous aimez rendre service, et dépannez sans arrêt Mme Michu votre voisine toujours à court de farine, Régine votre cousine toujours à court de top à paillettes pour sortir le samedi soir au Macumba, et Mauricette la caissière du Franprix lorsqu’ils sont à court de sucre.
    — Vous êtes bavarde et rêvez de dialoguer avec autre chose que les animaux taxidermisés qui vous tiennent compagnie dans votre bureau.
    — Vous avez les nerfs solides, finition acier trempé.
    — Vous êtes fourbe, juste ce qu’il faut, et savez manipuler votre entourage :

    « Chéri ? Tu peux jeter ça à la poubelle ? Ah bon ? Elle est pleine !! Incroyable !! Tu peux la descendre ? »
     
    Glissons votre fiche dans le MamPower’o’Matic et patientons quelques instants tout en terminant le deuxième thermos de Nespresso, ce qui fera peut-être venir George C.
     
    Alors ???? Quel est le métier idéal pour Solange ?
    Francis, arrete donc de te trémousser, tu me déconcentres !
    Le résultat va s’inscrire sur l’écran à trois diodes de notre machine dernier cri d’une seconde à l’autre...
     
                        !!!!! NÉGOCIATEUR !!!!!
     
    Comme toutes les mères de famille la gestion de conflits extrêmes et de situations de crise, ça vous connaît !
    En un claquement de doigts vous saurez désamorcer les prémices d’un nouveau conflit mondial ou d’une prise d’otage !
     
    Vous savez mieux que personne détourner l’attention d’un individu et l’amener à coopérer :
    qu’il s’agisse d’enfiler un pantalon, un bonnet, ou bien de rendre les armes, c’est du pareil au même !

    Qu’il faille déjouer les plans de vos charmants révolutionnaires home made d’un mètre dix,
    ou bien de Jerry Ladentdure, deux mètres douze et terroriste kamikaze, c’est kif kif bourricot !

    Comme toutes les mamans vous êtes passée maître dans l’art de persuader Bernard-Wilfried qu’il a eu lui même l’idée d’un baril de légos plutôt que d’une batterie comme cadeau de Noël !

    Et vous arrivez comme personne à démêler de sombres histoires de jouets prêtés jamais rendus :
    qu’il y ait quelques grenades et explosifs en plus dans l’histoire ne change rien !
     
    Vous êtes partante !?
    À la bonne heure !
    La CIA et le RAID étaient justement en recherche de quelqu’un ayant votre profil !

     
              RECONVERSION MAM POWER RÉUSSIE !!
     
    D’ailleurs, on m’annonce dans l’oreillette que les Ch’tis sont retenus prisonniers par Nabilla pour une histoire de flacon de shampoing rendu vide : vite Solange !!! Foncez !!!
     
    La semaine prochaine Geneviève, mère dépassée de quatre adolescents.


    votre commentaire
  •  

    Agence MamPower épisode 1 : Brigitte

     

    Allons, allons, chère Brigitte...
    Installez-vous confortablement.
    Prenez le temps de vous calmer, et respirez bien profondément.
    Vous êtes actuellement femme au foyer, mère de Brandon-Jean-Luc, 8 ans, Sam-Geneviève, 5 ans, et Kim-Jeanette 2 ans.
    Si je comprends vous êtes au bout du rouleau, trouver votre voie est clairement une question de survie...
    Nous allons analyser votre situation et tenter de positiver ensemble, car apprenez qu’une maman, même passable, est capable de se reconvertir dans un tas de domaines, pour la simple et bonne raison que les mères suivent, sans le savoir, une formation continue non-stop et pluri-disciplinaire !
     
    Faisons un rapide point :
    Vous vous sentez toute tristoune ces temps-ci ?
    Vous avez le moral au fond des Ugg ?
    Et... vous avez regardé Dirty dancing et Ghost en cachette pour la 67ème fois ce mois-ci !!!

    L’heure est grave, Brigitte, vous avez fort bien fait de venir trouver Mam Power.
    Que vous soyez mère au foyer ou mère tout court, d’un seul Poupounet d’amour ou de quarante rejetons, il y a des moments où la coupe est pleine, le lave-vaisselle débordant et  le frigo désespérément vide, et c'est normal !!!
    Ne vous culpabilisez de rien, et sachez qu’à toute situation pourrie, Mam Power a une solution.
     
    Mais bien sûr que nous allons vous aider à trouver votre vocation !!
    Evidemment que vous savez faire des tonnes de choses !
    N’ayez pas une image si négative de vous même !

    Si l’envie d’acheter un aller simple pour les Seychelles en craquant le livret qui devait servir aux études des petits vous prend, sachez que vous pourrez trouver du travail que ce soit dans cet endroit paradisiaque ou ailleurs car, comme l’indique la divise de l’agence MAMPOWER :           

                    Reconversion Mam Power !!!
     
    Quels seraient vos plus grands souhaits ?
    — Du glamour, des paillettes et des strass, car vous êtes habituée à vous faire maquiller façon Hello Kitty Drag Queen par votre fillette de 6 ans : ok...
    — Vous souhaitez également vous sentir indispensable car lorsque vous rentrez chez vous, vous avez l’impression d’être aussi transparente que le top de Nabilla : je note.
    — Vous voudriez aussi voyager dans le monde entier : j’en prends compte.
     
    Je glisse votre petite fiche dans le MAMPOWER’O’MATIC...
    Encore quelques secondes de patience et la carrière adéquate va s’inscrire sur l’écran :
     
                !!!! ASSISTANTE DE STAR HOLLYWOODIENNE !!!!
     
    Yeahhhhh Brigitte !!!! Si je puis me permettre !!!
     
    Lady Gaga, Mariah Carey et Naomi Campbell sont « difficiles » ?
    Elles ont épuisé un nombre incalculable d’assistantes à force de caprices saugrenus ?
    Le groupe Van Hallen exige des saladiers entiers de m&m’s, mais sans les marrons, tandis que Katy Perry demande à ce que sa loge soit entièrement remplie d’orchidées blanches ?
     
    Mais de quoi parle t’on, là, Brigitte ?!
     
    On sait pertinemment que tout ça n’est rien en comparaison des exigences quotidiennes de vos minis terroristes maison !
    Qui prend bien garde à chauffer le lait de Brandon-Jean-Luc très précisément 1min32 au micro-ondes, afin qu'il soit à la température idéale ?
    Qui coupe les morceaux de knackys en tronçons de 57,4 mm pour Sam-Geneviève ?
    Qui use de ruses de sioux pour laver le doudou de Kim-Jeanette lorsqu’elle a le dos tourné ?
    Mais bien sûr que c’est vous, Brigitte !
    J’ai bien envie de lancer une mini ola en votre honneur !!! Tu es prêt Francis ?
    Vous êtes une véritable championne, limite surqualifiée pour le job !!
    Vous êtes partante ? A la bonne heure !! Tope-là Francis ! 
     
                Reconversion Mam Power réussie !
     
    Je vous prépare toutes les formalités d’usage...
    Par contre, pour des raisons techniques, on m’informe que vous allez devoir prendre le même avion que les Ch’tis pour Los Angeles...
    Ah... ben je compatis, mais on a rien sans rien, ma petite Brigitte...


    Au prochain épisode nous accueillerons Solange !


    1 commentaire
  •  

    Nuances pailletées

    Ce billet est sponsorisé  par Alain Delon et la troisième personne du singulier.

     

    Reine-Mère Sixinthecity ne ment jamais, non vraiment jamais.

     

    Pouvez vous imaginer Chuck Norris perdre au bras de fer ?

    Spiderman arriver dernier à une compétition d’escalade ?

    Nabilla se faire battre à un concours de tee-shirt mouillé ?

    Pour ce même genre de raisons foireuses, Reine-Mère ne ment jamais... bon d’accord... elle n’a jamais été prise en flagrant délit de mensonge...

    Elle dit toujours la vérité : croix de bois, croix de fer, si elle ment c’est pas la Reine-Mère.

    Reine-Mère édulcore l’actualité, elle met du strass sur le présent, customise le passé, et enjolive le conditionnel.

     

    Tenant à tout prix à satisfaire ses lecteurs avides de conseils et de Do It Yourself, Reine-Mère vous livre un florilège des “variations à paillettes“ qu’il lui faut quelquefois utiliser pour sauver ce qu’il est possible des meubles du Sixinthecity Mansion.

     

    — Je vous aurais volontiers emmenés au cinéma Pretty-Poulette... Je sais, je vous l’avais promis, mais le directeur vient de m’appeler : ils shampooinent les moquettes pile cet après-midi. Quel dommage n’est ce pas...

     

    — J’aurais tant aimé que nous adoptions le chaton de ton ami, Numérobis... La portée toute entière même... Si seulement Micro-Poulette n’était pas allergique à tous les poils d’animaux...

     

    — La petite souris ne t’a pas apportée de pièce ? Suis je bête !!! Le préavis de grève a été mentionné sur Europe 1 hier après-midi !!! J’ai totalement oublié de te prévenir, remets bien la pièce en place ce soir ma chérie.

     

    — On doit mettre la main devant sa bouche lorsqu’on tousse... Pourquoi ? Et bien pour éviter que tout le monde soit malade !!! Tu t’en fiches car tu l’es déjà ? Oui mais sais-tu qu’à chaque fois une libellule meurt dans le monde si tu ne le fais pas ?

     

    — Bien sûr que les licornes existent !!!! Seulement il faut avoir un cœur pur ET être extrêmement sage pour avoir la chance de les voir... Il vous faut travailler encore un peu, mes petits chats...

     

    — Je suis absolument désolée Dragibus, mais je n’ai plus de piles pour ta maxi-voiture-pouet-pouet à double sirène rotatives... Comment ça dans la grosse boite ? Oh... mon bichon... je sais que c’est dommage et que tu es térriblement déçu, mais il faut mettre des AAA, c'est une espèce très rare, et je n’ai que des ZDRHRFH... Nan... c’est pas pareil, mais tu verras ça quand tu sauras lire.

     

    — Arrêtez de faire les zouaves dans la voiture !!! La police vous observe par les caméras placées dans les feux rouges : ça va barder et ils vont venir vous arrêter !

     

    — Il n’y a pas de dessins animés la nuit à la TV, et on ne peut pas mettre de DVD non plus. Pourquoi ? Dany le tigre fait dodo !!!! Oui avec son doudou... A quoi ressemble son doudou ? Et bien à toi Dragibus. Flippant, non ?

     

    — Numérobis ! On ne court pas dans les allées du super U ! Comment je le sais ? C’est comme ça et puis c’est écrit là, sur cette pancarte ! Non, Pretty-Poulette, il n’y a pas écrit Méga-Promo du tout...

     

    — Si je mens ? Si je mens ? Si je mens ? C’est à moi que tu parles ? C’est à MOI que tu parles ? Je suis une mère !!! Les mères ne mentent JAMAIS !

     


    6 commentaires
  •  

    Ouverture de l'agence Mam Power

     

    Suite à de nombreuses demandes nous ouvrons les portes de Mam Power !
     
    Agence d’intérim pour toutes les mères !!!
    Votre mari vous gonfle à tel point que vous menacez d’exploser ?
    Vos enfants vous pompent l’air et vous êtes au bord de la suffocation ?
    Votre emploi vous donne de l’urticaire et vous avez envie d’étrangler votre patron ?
    Vous recherchez tout simplement l’emploi adéquat ?
     
    Mam Power se charge de vous orienter et de révéler au grand jour les tonnes de qualités que vous ne soupçonnez pas !
     
    Soyez les bienvenues et installez vous confortablement :
    Reine-Mère Sixinthecity et Francis s’occupent de vous !

    Toute maman, aussi aimante soit-elle, a forcément déjà eu des envies d’ailleurs...

    Mais si... voyons... Je vous assure... Des exemples ?
     
    Remémorez-vous ce moment où vous avez découvert que vos chéris d’amours venaient de renverser l’énormissime coffre à jouets, rangé à peine cinq minutes plus tôt.
    Ou encore cette fois, où, prise d’un moment de folie, vous avez osé vous isoler vingt secondes aux toilettes, et qu’à votre retour vous étiez tombée sur cette fresque Velléda, deux mètres par trois, sur le mur récemment repeint couleur taupe de votre salon...
     
    Avouez que dans ces moment là, vous vous êtes dit :
    « Ah ! Si George C. (fonctionne avec Brad P. et Jude L.) venait me chercher sur son tandem, là tout de suite, maintenant, et proposait de m’emmener aux Maldives, je crois que je ne dirais pas non... »
     
    Mettons de coté le fait que le tandem ne soit pas un moyen de locomotion très glamour, et que tenter de rejoindre les Maldives en vélo ne soit pas un périple des plus aisés, pour être pragmatique deux petites minutes et en venir au cœur du problème :
    Quelle reconversion choisir et vers quelle voie se tourner pour ce nouvel avenir ?
     
    C’est dans cette optique que Reine-Mère ouvre aujourd’hui l’agence d’intérim Mam Power.
    A ses cotés le fidèle Francis, adjoint aussi indispensable qu’inutile.

    Pardon Francis ?
    Tu te demandes ce qu’on peut bien faire dans la vie après avoir élevé des moufflets ?
    Non mais je rêve, tu n'as vraiment rien compris !
    Tu as réellement l’intention de faire sortir Reine-Mère de ses gonds de bon matin ?
    Tu serais pas un petit peu suicidaire sur les bords, Francis ?
    Voilà, tu as gagné ! Bravo ! Tu fais pleurer Brigitte, notre première cobaye !
    Honnête mère de trois enfants et complètement au bout du rouleau !

    La suite...demain !


    votre commentaire
  •  

     

    Micro-Poulette fête tout juste son premier anniversaire !

    Un chapeau sur la tête, une bougie sur n’importe quel BN qui traîne par là, et c’est parti mon kiki !!!

    Notre petite Chérie n’est pas encore trop regardante sur la qualité de la fiesta !

    Nul besoin de s’octroyer les services d’un Birthday Planer.

    Pour le cadeau ? Un bout de carton entouré de bolduc, à la limite quelques rouleaux de sopalin vides et Micro-Poulette sera la reine du pétrole !!

     

    Mais par la suite ça se corse un tantinet mes petits chats !

     

    « Ma pauv’dame rien que d’y penser, j’ai tout plein de suées » dirait Mme Michu.

     

    Organiser l’anniversaire d’un Cornichon mâle ou femelle à partir de quatre ans devient beaucoup plus sport !

    Mais ne tâchez pas de tergiverser, vous n’avez pas trop le choix : ne sous-estimez jamais les pouvoirs vaudous de votre rejeton si vous lésinez sur la fiesta...

    La mauvaise file d’attente...

    La tartine qui tombe sans cesse du mauvais côté...

    Et ce dévidoir de papier toilette toujours vide... vous pensez qu’il s’agit là de purs hasards ?

    Vos enfants sont bien plus puissants que vous ne l’imaginez ! Méfiez-vous !

     

    Reine-Mère vous propose aujourd’hui d’expérimenter l’OARM :

                Optimisation d’Anniversaire de Rejeton Maléfique.

     

    1. Le côté sportif :

    Soyons honnête : depuis quelques temps vous vous ramollissez du cuissot et avez gagné pas mal en moelleux abdominal.

                   OARM !!!!

    Une heure de marche vous ferait dépenser 457 calories.

    Une heure de jogging 853 calories.

    Apprenez qu’une heure de gardiennage de mouflets au summum de leur art (le démontage de maison) vous fera perdre 1200 calories !

    Multipliez ceci par le nombre d’heures que va durer la petite sauterie et laissez votre joie éclater ! Vous pourrez même engloutir la maxi boite Haribo à vous toute seule sans le moindre scrupule !

                Intérêt OARM : à vous le bikini cet été !!

    2. Le côté Jeu/télé-réalité :

    Vous avez toujours rêvé de vous inscrire à une Famille en or mais n’assumez pas le côté Bob Ricard de tata Suzanne.

    Vous fantasmez en silence devant Philippe Risoli et Julien Lepers...

    In ZE boite ? Vous traineriez bien vos enfants par la peau du dos, mais vous leur faites tellement honte que l’aîné a mangé le bulletin de participation que vous vous apprêtiez à  envoyer... Bref, la télé vous fascine mais vous n’osez pas l’avouer...

                OARM !!! Mes petits cailles !!!

    Sans bouger de votre salon vous allez vivre des expériences inoubliables !

    Vous aurez le choix entre Top Chef et un dîner presque parfait pour la conception du gâteau HelloMitty (oui le vôtre est Miteux) ou encore Dany le Bigre (oui car WAW ! Bigre ! Il est moche ton gâteau Môman).

    Les petits invités, ainsi que vos propres enfants, la chair de votre chair, ne manqueront pas de vous saquer.

     

    « Niveau Accueil, c’est zéro ! Les ballons de baudruches sont sous gonflés, et il n’y a même pas de Red Bull ! »

     

    « Niveau Déco c’est tout pourri ! Les murs n’ont même pas été repeints en rose fuchsia pour l’occasion, tu parles d’un anniversaire de fille. »

     

    Ensuite vous embrayerez sur Koh Lanta.

    Des épreuves en veux tu en voilà !! Le seul et unique but ? Faire avancer le temps !

    Vous aviez pourtant préparé une liste d’activités longue comme le bras de l’inspecteur gadget lorsqu’il utilise le Go-Go-Gadget-ô-Bras, mais rien n’y fait : l’attention des micro-monstres ne tient jamais plus de deux minutes !

    Vous êtes tellement en nage, même votre rimmel SupraWaterProof ne résiste pas et vous semblez être une lointaine cousine de Pandi-Panda Petit Ourson de Chine.

    Lorsque vous aurez rendu tous les parcipants à leurs parents, vous vous laisserez tomber au milieu du monceau d’emballages et de miettes écrasées sur feu votre tapis en poils d’Alpaga, et vous aurez une pensée émue pour Valérie Damidot...

    Il ne vous restera plus qu’à contacter Déco dans la foulée, afin de tenter de ressusciter votre intérieur.

                OARM : vis ma vie de candidat de téléréalité at home !

      

    3. Le côté vivant :

    Qui ne s’est jamais dit sur la côte atlantique sous le crachin, ou bien après un effort sportif intense : « Je me sens vivant !!! »

    Revivez la scène de Léonardo dans Titanic : « Je suis le roi du monde !!! »

     

    Ben là ça va être pareil... à quelques détails près...

    Si vous ne vous sentez pas vivant cet après midi, c’est que vous êtes un mort-vivant qui s’ignore.

                OARM !!!! Optimisation d’anniversaire de Rejeton Maléfique !!! 

    Pas la peine de faire des heures de route pour aller en bord de mer, ni même de courir un marathon : vous allez vous sentir pleinement vivant comme jamais « at home » !!!

                Ça c’est du concept !!!

    Vous allez saisir toutes les nuances du temps qui passe !

    Goûter aux différentes tonalités de voix des petits gredins qui sautillent gaiement sur votre canapé...

    Découvrir que votre champ visuel est beaucoup plus large que vous ne l’auriez soupçonné jusque là... « Francis-Dylan ! Attention au vase de Tonton René ! »

                OARM : quelle belle leçon de vie !

     

    4. Le côté Carotte

    J’ai longuement hésité avec « côté menace », puis me suis dit que c’était un peu exagéré...

     

    Non c’est vrai quoi... Qui ferait ça ?

    Un chantage affectif à son Bibounet d’amour sous peine :

     

    « D’ANNULER TON ANNIVERSAIRE ET DE BRÛLER TOUS LES CADEAUX NOM D’UN PETIT BONHOMME ! »

     

    C’est vrai : ça ne serait pas très moral, et vraiment zéro niveau éducatif...

    Ça n’empêche... Imaginons l’espace d’un instant... J’ai bien dit « imaginons » hein !

                OARM !!!

    Dès que la date de la méga-fiesta est fixée, soumettez de temps à autre l’idée à Poupounet qu’il n’y a pas de :

     

    « RAISON QUE SA MÈRE SE DÉCARCASSE POUR LUI ORGANISER UNE FÊTE S’IL EST INFECT À CE POINT !! »

     

    Je dis bien imaginons toujours, les soirées que ça pourrait vous sauver...

    Les situations desquelles vous pourriez vous sortir free-style...

    Et cela en échange d’une après midi dont vous allez, soyons réalistes, mettre au minimum quinze jours à vous remettre.

    OARM : ce deal pourrait vous permettre d’arrondir quelques angles durant les quinze jours précédant la fête !

     

    5. Le côté « un prêté pour un rendu »

    J’en entends déjà qui s’insurgent !

    Oui ! Toi Francis, ne te cache pas derrière la dame avec la coiffure afro !

    Non, il ne s’agit pas du marché « carotte-chantage » dont on vient tout juste de parler, mais du grand marché secret et tacite qui unit tous les parents du monde....

     

    Ah ! Si tous les parents du monde pouvaient se donner la main...

    Et bien c’est le cas lorsqu’il s’agit de petits enfants et d’anniversaires.

    C’est totalement secret et implicite : tous les êtres de moins d’un mètre quarante invités l’ont étés parce qu’on attend toujours en retour une invitation.

     

    « Dis donc Reine-Mère ! Tu n’abuses pas un peu ! Tu ne risques pas de t’étouffer avec ton altruisme !! »

     

    Pas dans ce cas là Francis, pas dans ce cas là...

    Il y a des sujets avec lesquels je ne transige pas, comme la faim dans le monde, la guerre et le « prêté pour un rendu » aux anniversaires.

    OARM ! Les trois heures de liberté que tu octroies gracieusement aux parents de Kim-Raymonde, Gérard-Côme et Satia-Jeannette, tu les notes mentalement, tu les graves au fin fond de ta petite tête : c’est un dû mon Francis.

    Un jour le papa de Raymonda-Lisette te glissera une enveloppe poisseuse dans tes petites mains, et vous échangerez alors un regard ému.

    Le brave homme t’enverra alors le tant attendu retour d’ascenseur...

                « Bon pour trois heures peinard »

    Par contre, tous ceux qui ne rendront pas l’invitation contre une quelconque après midi de récupération, se verront clairement rayés à jamais de tes tablettes.

    Tu as bien saisi mon petit Francis ?

                OARM : Vous gonflez votre capital heures dues !!!

    Oui, tu vas sentir passer l’après-midi...

    Oui, ta ride du lion va s’accentuer considérablement et tes pattes d’oie se creuser un maximum... Mais un jour ! Oui, un jour !!!! (ma voix en tremble d’émotion) ton enfant sera pour quelques heures pris en charge par d’autres...

    Et ça, tu vois Francis, c’est beau...

     

    6. Le côté comparaison.

    Comme vous êtes faible et que vous ne savez pas dire non et vous ne savez donc pas stopper la liste des invités.

    Maitre Yoda avait pourtant conseillé :

    Autant d’invités que d’années d’âge tu convoqueras...

     

    Traduction : Bichon fête ses 5 ans, tu invites 5 mioches, Nénette fête ses 8 ans : 8 invités, Dédé la saumure fête ses 57 ans, je m’égare...

    Mais tu as saisi le principe Francis ?

     

    Et ben moi non...

    Ça ne se passe jamais comme ça au Sixinthecity Mansion...

    Reine-Mère fait la dure, mais elle a un cœur en chamallow à paillettes rose pastel, et elle ne sait pas dire non.

    On fait la liste et tout comme il faut en suivant les conseils de Yoda, mais ensuite se rajoutent tout un tas de paramètres que je me dois de prendre en compte.

    Sue-Ellen m’avait emmenée au ciné il y a six mois (WAW ! Reine-Mère ! N’oublie pas la règle “un prêté pour un rendu“ !!!) On rajoute !!

    Jordana-Rolex et ben son papa il est parti avec sa secrétaire en vacances dans les îles pour un an et ça lui fait de la peine (Outch ! pauvre petite) On rajoute !!

    — Félicie-Loana et ben, elle m’a dit qu’il m’avait déjà acheté un cadeau ! On rajoute !!

    Maman ! Je me suis trompée de Louise-Carmela, c’était l’autre que je voulais inviter ! On rajoute !!

     OARM : en présence d’autant de petites têtes blondes brunes ou rousses, vous allez avoir de la matière à comparaison ! Du stock pour les six mois à venir !!!

    Tu vois Chouchou et ben ton copain il ne dit jamais de gros mots, LUI !

    Tu entends Chouchou ? Ta copine elle n’avait jamais bu de coca avant aujourd’hui (tu le diras pas à ta mère Suzanna-Régine, hein !!)

    OARM : Après la fête, libre à vous de montrer à votre enfant qu’il a beaucoup de chance de vivre sous votre toit : il n’est pas le plus mal loti de la ville !

    Par contre, passez sous silence, ou ignorez tout bonnement, les remarques de vos petits invités concernant votre famille. ( Bah, ta mère elle a du poil au menton, Bouh !!! C’est le chantier dans votre maison). On a dit Optimisation !!!

     

    7. Le côté TP de bienséance.

    Oui.... voilà, voilà, voilà ... Comment dire....

    Autant, il y a des parents avec qui vous pourriez pactiser pour des prêtés contre des rendus à la vie à la mort...

    Autant, d’autres viennent déposer leur enfant comme ils déposeraient une pauvre bête sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute.

    Pas un bonjour, pas un merci...

    Un cadeau ? Ah je savais bien que j’avais oublié quelque chose. De toutes façons les enfants sont trop gâtés de nos jours.

    Vers quelle heure ? 18h00 ! Ben, c’est que j’ai piscine... alors ce sera plus 19h30.

    OARM : Vous travaillez votre maîtrise, votre respiration profonde, votre sourire miss France et votre mental Nadine de Rothschild à tout épreuve !

    « Mais bien sûr ! Mais tout à fait !!!

    Ah ! Ah ! Ah ! Mais ce fut un réel plaisir. Je vous en prie ! »

     

    Si vous hésitez encore à organiser quoi que ce soit...

    ...repensez vite fait aux obscurs pouvoirs de votre enfant...

     

    À bon entendeur... Royalement vôtre !

     


    2 commentaires
  •  

    Exemple d'endroits où vous ne devriez jamais emmener vos enfants sur un coup de tête !

     

    Tout parents malins que nous sommes, nous voyons parfois nos perspicaces cerveaux traversés par des idées aussi soudaines que saugrenues. 
    Des élans incontrôlés de bonté, ou de positivisme exagéré nous poussent quelquefois à emmener un, deux, trois, quatre ou plus de nos enfants dans un endroit donné, où immanquablement nous finissons toujours par nous dire : 
      
         « Oh ! Mutain de Mordel de l’Herbe ! Mais qu’est ce qui m’a pris !!! 
                 J’aurais mieux fait de... »
     
      
    Au choix — me casser une jambe 
                   — me faire tatouer Oui-Oui sur le front 
                   — proposer à Belle-Maman de venir vivre chez nous 
                   — adopter Chipeur le Renard 
      
    L’unique but de ce billet est de vous enseigner l’IMRI. 
    J’ai nommé l’Inspiration Magique de Réflexion Intense
      
    À chaque fois que l’idée loufoque d’une sortie - non obligatoire - accompagnée de votre bruyante marmaille vous prendra :   

             Pensez IMRI !!! 

    Respirez lentement et profondément plusieurs fois et posez vous cette unique question : 
      
        « Est ce bien raisonnable ? 
       Ne vais-je pas regretter ma proposition dans quarante-cinq secondes maximum ? »
     
      
    Exemples de situation : 
      

    1. Le bureau de poste : 
      
    Vous avez « juste un petit colis à poster » et Cornichon veut absolument vous accompagner. 
    Vous cédez mollement, presque attendrie que ledit rejeton ne puisse pas lâcher sa mère adorée plus de quinze minutes... et vous soufflez un petit oui à l’intention de votre bambin tout réjoui, lui-même tout étonné que vous ayez accepté sa requête. 
    L‘instant d’après il vous jette un regard de psychopathe sous l’emprise de champignons hallucinogènes et vous savez d’ores et déjà que vous allez amèrement regretter votre décision. 
      
              Vous auriez dû pratiquer l’IMRI !!!  
      
    Le temps de cette profonde inspiration vous auriez entraperçu la scène qui allait suivre : 
    selon la loi de l’emmerdement maximum, la file que vous allez choisir pour poster « juste votre petit colis » fermera devant vous. 
    Vous rejoindrez alors l’autre file, oui celle où le type situé juste devant vous demandera à la guichetière si le timbre d’Ouzbékistan du Sud édition collector numéroté représentant un poney moisi qu’il a commandé la semaine précédente n’est pas arrivé. 
    La préposée, après moultes recherches informatiques, se rendra dans la remise pour achever ses vérifications et glissera sur une enveloppe que Francis de la compta aura malencontreusement laissé traînée. 
    Bingo!!! Fracture ouverte pour Brigitte Duclaquot ! 
    Du sang partout sur les murs : c’est épouvantable et votre mioche n’en perd pas une miette.
    Il faudra attendre l’intervention des pompiers, du SAMU et du service d’hygiène, et durant cet épouvantable laps de temps, votre Chéribibi aura consciencieusement démonté le présentoir de cartes de vœux sous les regards emplis de haine de l’assistance prête à déverser son flot de fureur sur vous d’un instant à l’autre. 
    Vous finirez par abandonner file d’attente, colis et enfant, et partirez en courant vous réfugier dans votre véhicule stationné deux rues plus bas. 

                « Sauvée ! », hurlerez-vous soulagée. 

    Mais le tambourinement à la fenêtre de votre voiture prouvera le contraire : votre fiston vous aura talonnée et rejointe... 

                « Ah ! Si j’avais écouté Reine-Mère et pratiqué l’IMRI : 
                           je serais au chaud devant un DVD de Dany le tigre »
     
      
    Et bien oui : Mais tu n’as rien voulu écouter petite maligne ! 
    Voilà ce qui arrive aux imprudentes. 
      

    2. La banque : 
      
    Vous avez « juste un petit chéquier à récupérer »... 
    Non ! Ne cédez pas !!! L'épisode de la Poste ne vous a pas suffi ? 
      
            IMRI, pensez IMRI !!! Sinon vous allez mouflet mes petits poulets ! 
      
    Vous n’écoutez pas le royal conseil et emmenez deux de vos enfants dans cette formidable et palpitante balade. 
    Ce qui devait arriver arrive : 
    Le banquier motivé veut absolument placer un livret à 0,05% de rendement à Mme Michu, qui se laisse faiblement abuser par le regard bleu glacier du jeune homme. 
    Quinze minutes plus tard, vous constatez avec un profond désespoir que Mme Michu signe a peu près aussi rapidement qu’un paresseux ne saute d’un arbre à un autre. 
    Vos enfants sont déjà en train de démonter un tas de dépliants, en font des avions en papier (qui volent pas mal ma foi) puis entreprennent de grimper sur le banque d'accueil, manquant de renverser Mme Michu, dont la main dérape sur les documents : tous les documents sont à recommencer... 
      
            Enfer et damnation !!!! 
      
    Les 25 clients présents dans les 10 m2 de l’agence vous assassinent du regard. 
    Vous laissez tomber le chéquier, cela attendra bien le mois prochain, et de toutes façons votre compte est vide, prenez vos jambes à votre cou et tentez de semer votre progéniture... 

             Hélas ! Trois fois hélas !!! 

    Ils vous rattrapent en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire grâce à leurs trottinettes Spiderman ! 
      
             « Ah ! Si j’avais pratiqué l’IMRI... Si j’avais écouté Reine-Mère... » 
      
    Oui et bien maintenant c’est trop tard mon petit chat, assume et rentre chez toi en baissant la tête. 

      
    3. Chez le coiffeur : 
      
    Chouchounet ne voit plus le bout de son nez tant ses cheveux sont longs... 
    Tout comme Chouchounette et Chouchounou. 
    Un instinct pervers vous lance une idée folle : celle d’emmener en une seule fois vos trois bichons se faire toiletter... 
      
             IMRI ! Ma chère ! IMRI !!! 

    Sinon tu vas le regretter dans moins de dix minutes. 
    Tu ne m’écoutes pas ? Tant pis pour toi ! Fonce au casse-pipe ! 
      
    Une heure plus tard c’est toi qui n’en auras plus, de cheveux, tu te les seras arrachés un à un de désespoir !!! 
    Pendant que l’adorable coiffeuse s’occupera de ton aîné, ton cadet fera trempette dans le bac à shampoing et ta benjamine, qui n’aura jamais voulu patienter dans la poussette, déchirera soigneusement tous les Points de Vue Images du Monde de “l’espace détente“. 
    Tu repartiras sous les huées de la foule en délire, sera bannie du salon car cadet aura fait tourner la coloration Bleu Argent de Mme Michu, et te trouveras bien penaude ! 
      
    C’est qui qu’avait raison ? C’est Reine-Mère !!! 
    T’avais qu’à pratiquer l’IMRI !! 

    Tes petits poumons atrophiés par le stress se seraient alors emplis du bon oxygène nécessaire à ton cerveau pour réaliser que ce n’était pas du tout une bonne initiative
      

    4. Au cinéma. 
      
    Vous êtes seule avec vos bambins durant tout un week end. 
    Riri, Fifi et Loulou ont déjà démonté leurs chambres, retourné le salon et dévasté le séjour. 
    Il pleut comme vache qui pète (selon ma fille c’est lorsqu’il y a de l’orage) et vous ne savez pas quoi faire pour les occuper. 
    Vous estimez que votre dernier est un peu trop petit pour aller au cinéma (il ne tient pas plus de cinq minutes sur le canapé même devant Pierre Lapin) mais dans un élan de pure folie, vous lancez sans réfléchir : 
      
                « Et si on allait au cinéma ? » 
      
    Évidemment vous faites sensation, croulez sous les hourras et les bisous poisseux. 
    Vous n’êtes pas peu fière de votre initiative malgré l’affreux doute qui vous tord aussitôt les entrailles... 
    Et si... ça se passait... moyennement... 
      
    Ma pauvre amie....  
    Si tu avais pratiqué deux ou trois Inspiration Magique de Réflexion Intense, tu aurais barré en moins de deux cette idée absurde de ta Good Mother To Do List
      
    Jamais seule avec trois enfants de 7 ans, 5 ans et deux ans et demi au cinéma !!!! 
    C’est un axiome de base !!! Jamais, petite inconsciente !!! 

    Déjà, tu ignores peut être que l’accès aux salles obscures est interdit au moins de trois ans, et ensuite voilà ce qui t’attend : 
    — Des pipis en veux tu en voilà... 
    — Des popcorns renversés sur Mme Michu assise juste devant vous (OMG!
    — Des commentaires chuchotés en hurlant 
                     « Dis Moman, pourquoi elle est moche la dame ? » 
    — Des repipis, évidemment jamais synchros avec du gros dilemme dedans : 
    Qui je laisse dans la salle tout seul ? Est ce que j’emmène tout le monde aux waters ?  
    — Du gros regard qui en dit long de l’ensemble de la salle, etc... 
      
    T’en veux encore ? Pas bonne idée du tout... 

    Tu ressortiras de cette expérience épuisée, déprimée, désespérée... 
    En conclusion : 
    Une sortie au cinéma avec des gnomes en nombre ne S’IMPROVISE PAS !!! 
      
                 IMRI !!! Ma belle, IMRI !!!  
      
    Cela t’aurait évité de passer une après midi pourrie dont vous tous ressortirez énervés : oui, Mme Michu aussi... 
      

    5. La galerie commerciale. 
      
    Oh ! la ! la ! Dans quoi vous vous aventurez... 
    J’ai bien l’impression que vous cherchez délibérément les problèmes !!! 
    Réfléchissez bien avant de partir à l’assaut de cet antre de tentations, aux conséquences qui vont découler de cet acte irréfléchi !! 
      
    Afin de ne pas à avoir à ratatiner vos petits chérubins en public, vous allez devoir céder à leurs pires caprices : 
    — Un énième serre tête Hello Kitty chez Claire’s 
    — Un dernier tour dans ce manège aux véhicules immondes 
    — Un gâteau, un paquet de bonbons, une tronçonneuse ? Que sais-je !? 
      
    Tout sera bon pour vous faire tourner en bourrique ! 
    Les tentations seront trop nombreuses pour vos ouistitis : bref, catastrophe assurée, foi de Reine-Mère... 
      
    Au passage, et tant que vous êtes là, munissez vous de ce qu’il faut pour oublier votre épouvantable après-midi une fois rentrée chez vous : 
    Champagne, Red bull, vin rouge, blanc ou rosé, ou encore caramels, bonbons et autres douceurs si vous n’avez pas ce vice... 
    Vous aurez bien besoin de lots de consolation... 
      
              Une fois encore : IMRI ! 

    Ma bichette : si tu avais pensé IMRI, tu ne te serais jamais embringuée dans cette aventure pourrie ! 

      
    6. Le rendez-vous médical : 
      
    Vous vous sentez pousser des ailes et déclarez à Papa Schultz : 

            « Non t’inquiète je l’emmène avec moi chez le généraliste ! » 

    (fonctionne aussi avec le laboratoire, le dentiste, le dermato...) 

    Après tout Bibou a quatre ans : il est quasi adulte et heureux d’être traité comme un grand. 
    Oui, il se tiendra bien, dira bonjour au docteur et sera bien sage, c’est promis ! 
      
    À peine arrivés dans la salle d’attente, vous mesurez que la tâche sera bien plus ardue qu’elle n’en avait l’air. 
    Il y a au bas mot 50 personnes devant vous, et qui plus est, Mme Michu la bien pensante est placée juste avant vous dans l’ordre des rendez-vous. 
      
    Bibou commence à tourner les pages d’un Journal de Mickey de 1983 à toute vitesse. 
    Vous êtes soulagée : tant qu’il fait ça, il ne fait pas de bêtises ! 
    Vous surprenez le regard de Mme Michu : ses yeux tentent vraisemblablement de quitter leurs orbites (et c’est assez dégoûtant d’ailleurs). 
    Vous dirigez alors votre champ de vision vers votre petit chou : il est présentement en train de se fourrer des morceaux de journaux dans le nez. 
    Vous ne tentez même pas de lui demander le pourquoi de la chose, vous avez bien trop peur de l’absurdité de sa réponse, et tentez de faire diversion. 
      
              « Pfiou !!! Il faut chaud hein ! » 
      
    Diantre !!!! Vous avez osé briser le sacro-saint silence glauque qui s’était installé, et la foule se ligue déjà mentalement pour vous anéantir... 
    La prochaine heure va être longue... très longue... 

    Bibou se met ensuite à donner des coups de talon dans l’assise de sa chaise : 
    c’est rigolo la chaise avance, ça fait du bruit... Hu ! Hu ! Hu !  Ce qu’on rigole... 

    Vous voyez les jointures des doigts de Mme Michu blanchir : elle s’apprête à étrangler Bibou. 
    Vous prenez votre fiston sur vos genoux et lui proposez de jouer avec votre smartphone. Il saute de joie et demande bien fort : 
      
             « On peut mettre le jeu qui fait des prouts ?!!!! »  
      
    Vous lui expliquez en chuchotant que l’application méga coussin péteur est effectivement très tordante, mais qu’il est préférable de choisir, pour le moment, un jeu silencieux. 
      
              « Je veux les prouts !!!!!!! Je veux les prouts !!!!! » 
      
    Épouvantablement gênée, vous ne savez plus où vous mettre et pensez un moment à fuir : 
    ce serait vraiment trop bête, Mme Michu vient d’entrer, vous serez la suivante. 

    Dans la salle de soin, Bibou aura le temps, durant votre courte consultation : 
    de crayonner discrètement sur un mur, 
    de mordre la mousse de l’assise de son siège, 
    tout cela accompagné de la bande sonore suivante et ô combien sympathique : 

             « Dis Moman en rentrant je pourrais jouer aux prouts?!! X50 » 
      
    Là encore ma chère amie, si tu avais pratiqué l’Inspiration Magique de Respiration Intense, nous n’en serions jamais arrivé là. 

    L’oxygénation de tes neurones t’aurait permis de voir la réalité en face : 

           Tout déplacement avec un ou plusieurs enfants en bas âge doit être mûrement réfléchi !!! 
      
    Bon. Maintenant il ne te reste plus qu’à te trouver : un nouveau médecin, cinéma, coiffeur, banquier, bureau de poste etc... 
      
           Alors, qui écoutera Reine-Mère la prochaine fois ? 
      


    À bon entendeur... Royalement vôtre ! 
      
      
      
     Crédits photos Adrienne Hedger


    votre commentaire
  • On disait...

    Une après midi pluvieuse.

    Une Micro-Poulette à la sieste.

    Un Dragibus en train de remplir une pleine valisette de cuillères à moka.

    Un Numérobis occupé à ajuster la pièce maitresse de sa plus fabuleuse œuvre Kaplesque.

    Une Pretty-Poulette dévorant sa troisième BD de la journée.

    Le rêve.

    Je contemplai ma progéniture comblée.

    J’allais même pouvoir m’offrir le luxe d’une activité follement dingue :

    lire deux pages d’un roman, appeler une copine ou même - je sais, je suis une grande malade - envisager d’aller aux toilettes seule.

    Mais forcement, immanquablement, lorsqu’un parent dans le monde a, ne serait-ce que l’ébauche d’une pensée égoïste, il se voit appliquer LEEM : la Loi de l’Emmerdement Enfantin Maximum.

     

     

    Mais si !!! Vous connaissez tous ça ! Même Francis au fond de la salle !

     

    Un petit coup de fil vite fait qui va bien ? "Maman tu peux venir !?"

    Un truc à attraper en haut d’un placard, vous installez l’escabeau, montez les marches et... «  Ouin !!!! Je me suis fait hyper mal !!!! »

    Les deux mains plongées dans le bac de l’évier : « Maman tu peux venir m’essuyer? J'ai fait caca tout liquide ! »

    Bref, la liste est longue, infinie même...

     

    Numérobis avait du flairer mes désidératas à des kilomètres car il s’approcha de moi, tel un aigle de sa proie :

    — Et si on disait... que tu étais notre enfant.

    Hin ! Hin ! Hin ! (rire nerveux) Je sais pas pourquoi mon chou, mais j’ai envie de te répondre non.

    — On va dire que tu étais notre enfant... que tu avais trois ans... et nous on s’occupe de tout.

    Han ! Han ! Han ! (Rire psychotique) Je crois que je vais passer mon tour les pensionnaires !

     

    Trop tard : Les voilà tous les trois fondant sur une pauvre Reine-Mère sans défense.

    Ils glissent littéralement sur le carrelage, sans un bruit, me fixant de leurs petits yeux sournois.  

    Je suis désormais encerclée par 14 années de bêtises et de pitreries réparties en trois parts inégales...

    Je crains déjà le pire, car le pire est à craindre...

    Les voilà armés de briques de Légo, de brosses Barbie, de feutres et de clés à molettes (!?!)

    Je marche à reculons jusqu’à l’escalier, lorsque le thème d’Indiana Jones retentit soudain : la fuite? Est ce là une attitude Royale ? NON !

    Est ce que le sort qu’ils me réservent peut s’avérer pire qu’une révision utérine sans péridurale ? NON !

     

    Alors Go ! Reine-Mère ! Go ! Go ! Go !

     

    Assise en tailleur sur le sol, je me protège les yeux de mes blanches mains :

    Ok pour la coiffure Princesse Disney doigts dans la prise, mais non aux coups de brosses dans les paupières.

    Ok pour un nettoyage à la lingette des bras, mais non à la bouche au gant de toilette.

    D’accord pour être encerclée par un fort de Légo mais non aux tatouages du corps au feutre.

     

    Soudain, je ressens de curieuses vibrations dans tout mon être !

    J’entends des bribes de conversations, de façon lointaine pour commencer, puis, plus précisément comme lorsqu’on règle le tuner d’une vieille radio.

    — Houhou !!! Il y a quelqu’un là dedans ?

    — Bon sang mais qui me parle ? dis-je à voix haute,  à peine dévisagée par les pensionnaires peu souvent surpris du comportement de leur drôle de maman.

    — Ne parle pas tout haut ! Tu vas me faire repérer !! C’est Queen-Mummy, je m’essaye à la télépathie !

     

    Queen-Mummy, mère de presque neuf enfants, LA référence en parentalité dans la galaxie, auteure de 98 livres et autres guides, conseillère à la Maison Blanche, qui enchaine les conférences à tour de bras !!! Une sommité !!!

    — Waw ! Toujours à la pointe de la technologie Quenny !! Ca fonctionne bien !!

    — Seulement avec les esprits faibles, mais passons... Dans quoi tu t’es embringuée Reinette ?

    — Ben... J’ai pas eu le choix, ils m’ont encerclée... Je pouvais pas les enfermer dans le garage une nouvelle fois cette semaine !

    — Beaucoup à apprendre encore tu as... Bon, allez : retourne-moi la situation, vite fait, bien fait !

    — Vous êtes rigolote, j’aimerais vous voir à ma place...

    — Parce que tu crois que je n’y ai jamais été peut-être... Allez bouge toi !

    — Ben là, je vois pas... Pretty-Poulette me colle du fard à joue sur les paupières, Numérobis me donne des saucisses en plastiques à manger et Dragibus me crayonne les ongles au Velléda !!! Bon sang ! Mais on avait dit pas les feutres indélébiles.

    — Reprends-toi : qu’aurais tu rêver de faire à trois ans ?

    — Moi pas comprendre...

    — Tu es bien en train de jouer à « on disait que tu avais trois ans », non ?

    — Mon Dieu ! Vous êtes définitivement magnifiquement diabolique Queen Mummy !!

    Allez !!! Go ! Reine-Mère ! Go !

     

    Un peu déboussolée, je me défais de l’emprise de mes trois gnomes.

    Ils me foudroient du regard et m’intiment de me rasseoir vite fait bien fait.

     

    — Waw ! Les petits choux, j’ai trois ans, non ?

    — Oui, alors tu t’assois et t’écoute tes parents !

    — Et Rand-Frère, rajoute Dragibus.

    Un bonbon !

    — Quoi ?

    ZE VEUX UN BONBON !!!!

    — ...

    ZE VEUX PAS DE TON GRATIN, ZE VEUX DES FRITES AU COCA !!!

    — Mais...

    — IL Y A PAS DE MAIS, ZE VEUX REGARDER KIRIKOU !!!

    — ok, ok, Maman, on te met Kirikou, arrête de crier... Calme-toi...

    PLUS VITE !!!! ET PUIS ZE VEUX MON DOUDOU !!!! TOUT DE SUITE !!!!

    — Mais c’est quoi ton doudou ?

    ZE VEUX UNE PELUCHE MOITIE LICORNE ROSE, MOITIE ZÈBRE !!!

    — Outch ! Pas évident ça Maman, Dragibus tu t’y colles ? Tiens on t’a mis Kirikou.

    ZE VEUX PAS KIRIKOU, ZE VEUX LES BISOUNOURS.  ET PIS NON ! FINALEMENT ZE VEUX DORA !!!!

    — Écoute, on est désolés, mais le DVD de DORA est rayé...

    DORA !!! DES FRITES AU COCA !!!

    — Ok, Ok, regarde : Pretty-Poulette t’a préparé des frites au coca !

    — Ah bon (?!) Z’EN VEUX PLUS !!! ZE VEUX DES NUGGETS AUX KNACKIES !!!

    — Rapport à ton pyjama, Maman, il faudrait que tu ais l’extrême obligeance de le passer... après ton bain...

    NAN !!!! PAS LE BAIN !!!! PAS LES CHEVEUX !!!! PAS LE SHAMPOING !!!! PAS LE PYJAMA !!!

     

    Brrrrr – Tchitttt – Bmmm – Allo Reine-Mère !!!

    Tchitttt Le signal est mauvais vous êtes trop énervée !!

    Pschittttt - Ici Londres,  les Français parlent aux Français –

    Ohé !!! C’est Queen-Mummy !!! Je pense que vous les avez pourris pour la journée !!!

     

    — Ah non !!! Vous rigolez !! Pour une fois que je peux me venger !!!

    — Gardez quelques cartouches pour une prochaine fois !! Il ne faut pas abuser des bonnes choses ma chère !!!

    — Pfff... Ok... C’est vous la pro...

    — Je raccroche Reinette ! Bye !!

     

    Je découvre soudain le chaos que j’ai mis dans notre séjour, digne d’une maxi-colère d’un Dragibus enragé :

    Je ne suis pas peu fière !

    Dans un coin de la pièce mes trois enfants me dévisagent mi-perplexes, mi-apeurés...

     

    Numérobis est envoyé en éclaireur :

     

    — On arrête de jouer à « on disait », hein ?

    — Oui, Numérobis je crois qu'on va arrêter... C'est l’heure des bains.

    — De toutes façons, tu es nulle à ce jeu... mais...

     — Oui ?

    Il me lance un regard qui me glace alors les sangs, puis me tourne nonchalemment le dos, part retrouver ses deux acolytes qui hochent bizarrement la tête, et d'une voix blanche m'annonce :

    — ... je sens qu’on va bien s’amuser dans le bain...


    2 commentaires
  •  

    Les indices qui permettent d'anticiper une nuit pourrie

     

    Tout parent qui se respecte a déjà pensé face à un nez bien bouché ou une petite toux sèche : 
      
                        « Oh non !!!! J’imagine déjà la nuit pourrie !!! » 
      
    D’où l’intérêt de ce billet : aider les parents à voir venir à des kilomètres la mauvaise nuitpour tenter EN PRÉVENTION une micro-sieste qui va bien 
    Ce qui permettra peut être de sauver les meubles déjà pas mal défoncés par tes enfants, oui même la table basse aux coins pointus. 
      
      
    1. Le nez qui coule :  
    Façon fontaine de Trevi, d’un coup, comme ça au réveil. 
    Rhino toute pourrie + nez bouché = Nuit de mierde. C’est mathématique. 
    Là c’est le cas simplissime à repérer, même pour des débutants. 
      
                            Hop ! Hop ! Hop ! MICRO-SIESTE !!! 
      
    En même temps que les enfants, debout devant ton micro-ondes, à la caisse du supermarché. MICRO-SIESTE !!! 
      
      
    2. La toux : 
    Alors la toux c’est plus complexe... Il y a différentes nuances. Plusieurs sous catégories. 
    La toux rauque : pas bon signe ça, la toux rauque, ça fait mal, donne la voix de Dark Vador. Pas cool. 
    La toux en quintes... Waw, pas bon du tout, ni pour Chouchounet, ni pour vous, les quintes de toux. Risque de simili étouffement pouvant même donner des hauts le cœur : si vous êtes dans un bon jour vous aurez droit à l’aller-retour du repas illico sur vos chaussons Isotoner tout neufs. 
    La toux sèche... 
    La toux grasse : assez dégueu et peut écoeurer le reste de la fratrie... 
                     « Rhaaa ! Il est dégueu !!! » 

    De toutes façons, il n’y a pas à tortiller : quel que soit le type de toux, le résultat sera le même... 
    Vous connaissez le dicton ?      
    « Toux la nuit, nuit toute pourrie. » 
      
    Hop ! Hop ! Hop ! MICRO-SIESTE !!! 
      
      
    3. Prémices de gastro...  
    Là ça se corse... pas toujours évident à déceler : du gargouillis bizarres, du rot, du « j’ai mal au ventre... » en passant par le super sympa « Maman, j’ai fait caca tout liquide »  
      
                MICRO-SIESTE !!! 
      
    Sous ta douche, dans ta voiture (mais pas si tu conduis, note bien !), dans ton garage.MICRO-SIESTE !!! 
    Le facteur rigolo-bonus c’est que la crise peut tout à fait débuter subitement sans alerte vers 18h... 
      
                FUN !!!! FREESTYLE !!! 
      
    Et là autant vous dire que pour la sieste préventive c’est DOMMAGE !!! 
      
      
    4. Les trois litres de boissons dans l’après-midi.  
    Je vous dresse le tableau : invité à l’anniversaire d’un petit camarade, Cornichon s’est senti une âme de potomane et a descendu deux litres de Banga, Oasis, Grenadine ou pire de Red Bull (là t’es pas dans le C.A.C.A, note bien que je ne dis pas CACA, j’épelle)   
      
                Pipi au lit = Nuit toute pourrie
      
    Changement de draps vers 2h00, cognage du pied dans la table de chevet qui va bien, impossibilité de se rendormir : fonce !!! 
                
                MICRO-SIESTE !!!!! 
      
    Où tu veux, où tu peux : dans ton frigo si tu as des bouffées de chaleur, dans ta baignoire si tu es à cheval sur l’hygiène, dans ton jardin si tu aimes la nature : MICRO-SIESTE !!!! 
      
      
    5. Les poussées de croissance : 
    J’en vois qui sont dubitatifs dans le fond de la salle... Francis t’a un souci ? 
    Parce que moi aussi je disais 

    « gna gna gna les poussées de croissance c’est que du gros flan pourri #mythodeportnawak... » 

    Et bien sache que pas du tout, c’est rejeton-dépendant : t’en as des qui n’en font, t’en as qui n’en font pas. Hautement scientifique. 
    Numérobis nous a déjà assez flingué de nuits pour que je le crie haut et fort : 
      
                    " LES POUSSÉES DE CROISSANCE C’EST PAS DU PIPEAU !!! " 
      
    Appel en pleurs à 2h37 avec au choix : 
    « Maman, j’ai hyper mal au pied » 
    « Maman j’ai hyper mal au genou » 
    « Maman j’ai hyper mal à la cheville » 
    « Maman t’as pas dix sacs » euh... je m’égare. 
    Le pauvre bichon pleure, se tord de douleur et que ça peut durer plusieurs heures 

    En même temps il mesure 122 cm à 5 ans faut bien qu’il grandisse à un moment donné et comme le jour il est occupé à faires âneries et ben fatalement ma pauvre Dame... 
    Alors si dans la journée Roudoudou commence à se plaindre, se frotte les articulations, marche bizarrement : 
    Doliprane (YBFE : Your Best Friend Ever) et... 
                
                MICROSIESTE !!!!! 
      
    Chez ta voisine, chez ta copine, chez ta belle-mère : MICRO-SIESTE !!!! GO ! GO ! GO ! 
      
      
    6. Les petites joues rouges : 
    Les belles joues rebondies de vos plus petits modèles se parent de jolies couleurs aussi chamarrées que chatoyantes ! 
      
                « C’est trop meugnon !!! » 
      
    Ne vous y trompez pas : c’est une entourloupe !!! 
    Une belle poussée dentaire se prépare, et en plus de coller à Babychounet un érythème fessier qui déchire (ses fesses), 
    il va hurler à la mort quelques heures comme ça durant la nuit. 
    Ca ne changera rien au problème, ne le soulagera pas, mais vous serez réveillé et à ses cotés et ça : c’est plus sympa !!!! 
    Donc là aussi, tu l’auras compris : Francis qu’est ce qu’on fait si les joues de Poupounet sont rouges ??? 
    Tu sais pas !? Mais tu suis rien mon pauvre garçon : 
      
                MICRO-SIESTE !!! 
      
    Au marché, chez ta sœur, au bureau de tabac : MICRO-SIESTE !!! 
      
      
    7. L’œil vitreux. 
    Ça c’est un level un peu élevé pour le parent de base. 
    L’œil vitreux ne saute pas aux yeux (t’as vu le jeu de mots) mais il se décèle seulement après examen approfondi. 
    Il ne se voit pas à l’œil nu (hu hu hu) mais se devine. 
    Bon alors avec l’œil vitreux c’est un peu comme certains desserts au restaurant : un peu de tout dans la même assiette. 
    Tu pourras avoir du rhume classique qui se prépare, 
    de la virose sournoise plus excentrique qui reste pour l’instant tapie dans l’ombre en attendant que le jour ne se couche, 
    de la bonne grosse infection bactérienne qui va bien, 
    de la crise d’asthme ou encore de l’allergie
    Bref, là aussi, qu’est ce qu’on fait ? 
                
                MICRO-SIESTE !!!! 
      
    Attention, je ne dis pas que tu pourras la faire ! Mais tu essaieras, nuance ! 
      
      
    Les facteurs incontrôlables : cas du cauchemar et autres bizarreries.  
    Quelquefois votre rejeton peut se réveiller vers 4h00 et entonner subitement le thème du générique de Oui-Oui, ou encore Pirouette-Cacahuète et dans ces cas aucun signe avant-courreur n’aura pu être décelé.   
                                        
                Dommage pour la Micro-Sieste !!! 
      
    Il en va de même pour le cauchemar : il peut être ponctuel, récurrent, à base de somnambulisme, ou pas. 
    Avec des cris ou pas. 
    Même ta moitié peut t’attraper le bras en hurlant la nuit façon Chucky-exorciste et manquer de te déclencher un infarctus. 
    Mais ça, mon petit chat, je suis pas Madame Irma : 

                   Je peux pas le prédire ! 

    Le cauchemar est beaucoup plus sournois que ça (et même que moi, c’est dire !) 
    Il va se jeter sur un de tes enfants au hasard au moment précis où tu rêvais d’un truc absolument formidable, genre tu faisais une promenade à dos de licorne en compagnie de Jude, George, Brad et Bradley. 
    Si tu es un papa ça peut être au volant d'une Aston Martin avec Angélina, Nathalie et Monica. 
      
      
                Tu Visualises le joli tableau ?  
                
                Oui ? Ben oublie ! Faut te lever vite fait : ça pleure !! 
      


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique